Forum de la guilde RP Le Talandra, Navire marchand des mers d'Azeroth, sur le serveur Kirin Tor du MMORPG World of Wacraft.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Eyaell

Aller en bas 
AuteurMessage
Eyaell
Seconde - Officier
Seconde - Officier
avatar

Messages : 640

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: [BG] Eyaell   Ven 3 Aoû - 10:42

Dans sa chambre, Eyaell fixait un carré d’étoffe blanche.

Une robe blanche, au liseret beige...
Se souvenir...

Ne salit pas ta robe, Eyaell.

L'esprit fixé sur cette robe de lin, Eyaell écoute la voix qui s'adresse à elle. Une forme floue est agenouillée près d'elle.
Est-ce Adehra ? Mais malgré ses efforts, la silhouette reste désespérément hors d'atteinte.

Autour d'elle, des murs de pierres, et une fraicheur constante qui la fait frissonner. Elle se sent petite sous la haute voute, et dans ce silence respectueux où d'autres silhouettes ne parlent qu'en légers murmures. Un sanctuaire hors du temps... dont les murs suintaient des prières, des désirs, des remords et des regrets des ombres chuchotantes.

Elle se tient prête. Prête à sentir à nouveau cette pression écrasante qui allait bientôt la frapper.
Maintenant, elle en avait l'habitude, et elle avait appris à ne plus lui résister. Juste à la laisser passer, la laisser la submerger....
C'était douloureux. Tant de tristesse, de peine, d'angoisse, de peur, d'allégresse, de colère, de bonheur...

Chanter. Chanter le chagrin, chanter la joie. Mais chanter. Le seul rempart contre cet assaut. Chanter en silence, mais chanter.
Briser par le rythme répété, cette offensive de sensations, et la laisser s'éparpiller.


La forme floue agenouillée près d'elle lui semble si loin... si loin... Elle voudrait se réfugier dans ses bras... elle voudrait... se réfugier... dans ses bras...

Un murmure.

Maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyaell
Seconde - Officier
Seconde - Officier
avatar

Messages : 640

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: Re: [BG] Eyaell   Ven 3 Aoû - 10:42

Ils étaient venus une fin d'après-midi de printemps, alors que les fleurs libéraient un parfum doux, que l'air était encore un peu frais, et l'herbe bien verte.
Un homme et une femme. L'homme était chauve, le visage grave, la cinquantaine. La femme avait la peau plus sombre, n'avait pas dépassé 30 ans.
J'ai le souvenir de les avoir observé, timide, cachée derrière la porte de la cuisine. Pourtant, un court instant, la femme avait regardé cette porte, comme si elle avait pu voir au travers que j'y étais, mais j'avais certainement du rêver, car ses yeux se sont reportés sur le visage doux de ma mère, avec un sourire.

Votre fille, disait-il, est promis à un grand avenir. Le frère Guillemin ne cesse de nous parler de son tempérament agréable. De l'application dont elle fait preuve pour ses dévotions, et de cette patience bien rare chez les enfants de son âge, pour les prières et le recueillement. Nous sommes envoyés pour vous offrir l'opportunité d'éduquer cette enfant dans les préceptes de la Lumière et pourquoi pas de la prêtrise.

Ma mère gardait les yeux modestement baissés, pour ne pas enorgueillir de ses compliments fait sur la chair de sa chair. Mon père lui, beaucoup plus pragmatique, considérait l'offre avec attention. Sa fille pouvait recevoir un enseignement qu'il n'aurait pu lui offrir à l'aide de précepteurs hors de prix, il n'était après tout qu'artisan, dans un cadre bienveillant et sécurisé.


Un peu étonnés tout de même, ils posèrent beaucoup de questions, et c'est avec indulgence qu'ils y répondirent.
La femme proposa de les laisser y réfléchir, la soirée avançant, et de revenir au lendemain. Mes parents acceptèrent avec reconnaissance.
Une fois nos visiteurs partis, ils discutèrent à voix basse autour de la table. Je sentais l'inquiétude de ma mère à l'idée de se séparer de sa petite fille, tandis que mon père, suivant son rôle de père et de mari, la rassurait et l'assurait que c'était le meilleur pour moi.
Il était fier, même s'il ne le disait pas. Et cela me rendait heureuse.

Je m’endormis donc cette nuit là, légère, bercée par l'innocence que l'on a à près de 7 années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] Eyaell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Talandra :: A BORD DU TALANDRA :: Le Pont du Talandra :: [Biographies]-
Sauter vers: