Forum de la guilde RP Le Talandra, Navire marchand des mers d'Azeroth, sur le serveur Kirin Tor du MMORPG World of Wacraft.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des ténèbres vient la lumière

Aller en bas 
AuteurMessage
Lightwrath

avatar

Messages : 37

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Homme
Peuple: Queldorei

MessageSujet: Des ténèbres vient la lumière   Mar 18 Juin - 16:01

The Last Stand - Two Steps from Hell : https://www.youtube.com/watch?v=H7qOJrT_lUg


A travers la lande désolée, ils fuyaient, guidés par l’espoir de s’en sortir. Courant de toute la force de leurs jambes, avec toute la volonté que pouvait contenir leurs âmes, ils savaient que là résidait leur seule chance de survie, la seule chance de mener à bien leur mission.

Derrière eux, d’étranges cris fusaient, des hurlements surréels propres à instiller la terreur dans le coeur même du plus vaillant des hommes. Des créatures ailées surgissaient parfois du tourment orageux du ciel pour fondre sur eux, certaines alors repoussées par la lumière de leurs sorts désespérés, d’autres parvenant à attraper ou empaler un frère d’armes malchanceux et repartant alors avec, les cris d’agonie du malheureux ponctués de leurs railleries moqueuses.

Car tel était le prix à payer lorsque l’on osait s’en prendre à la Légion Ardente. Mort et souffrance, terreur et désespoir, plus que leur simple destruction, leurs adversaires désiraient d’abord voir chaque membre de la petite unité perdre courage, faiblir, s’avouer vaincu et lâche avant d’être achevé.

La raison de l’ire des créatures démoniaques résidait entre les mains de leur meneur. Un cristal pas plus gros que la paume d’un enfant, conservé dans un étui de gangrefer scellé, soudé d’embranchements de tuyaux et gravé de runes luisantes. Un si petit objet, pourtant doté d’une incroyable puissance, qu’il avait fallu arracher à tout prix aux griffes des démons sous peine de les voir réactiver l’un des portails de transfert détruits au prix de nombreux sacrifices quelques années plus tôt et ainsi relancer une invasion massive.

Aucun des combattants n’avait hésité lorsque leur capitaine était venu en quête de volontaires, parlant du danger qui planait, de la nécessité d’agir et des faibles chances de réussite. Tous venaient d’horizons différents et avaient leurs compétences propres, tous étaient unis dans le même but : défendre les mondes connus de ces destructeurs d’univers oeuvrant pour Sargeras. Chacun était prêt à verser son sang et offrir son âme pour la réussite de leur mission, et ils tombaient effectivement les uns après les autres depuis leur fuite du camp retranché de la Légion Ardente, conscient que leur mort ne faisait que diminuer la probabilité que leurs compagnons survivent.

En tête de colonne, le capitaine demi-elfe irradiait parfois de ces brusques éclats aveuglants, d’un blanc argenté, qui faisaient sa particularité et sa force. Aucun démon n’osait l’approcher pour le moment, préférant plutôt saper les forces du groupe en s’attaquant aux plus faibles, à ceux dont la volonté menaçait de s’effondrer. Les hauts pics qui ceignaient le bastion des Marteaux-Hardis étaient déjà visibles malgré l’obscurité épaisse de l’atmosphère saturée de fumée, à la fois si proches et inaccessibles, les narguant de leur immuabilité, les écrasant de leur hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lightwrath

avatar

Messages : 37

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Homme
Peuple: Queldorei

MessageSujet: Re: Des ténèbres vient la lumière   Mar 18 Juin - 16:02

Dans sa gangue d’acier gangrené, le cristal pulsait contre ses doigts. Dans son esprit, chaque mort de l’un des siens faisait naître un bref éclair de douleur suivi d’un brusque vide, abyssal. Autour de lui, le désespoir et l’épuisement des survivants tissait peu à peu une toile aux rets fatals pour qui s’y engluerait. Il s’obligeait pourtant à tout ressentir, tout assimiler, tout transformer en désir de vaincre et en espoir pour les siens. Espoir de mener leur mission à bien, quitte à en périr.

Il était accompagné de braves, et il ne regrettait pas de les avoir menés à une mort certaine, une mort dont il sentait désormais les crocs claquer tout près de lui. Ils avaient fait ce qui devait être fait, et aucun remords ne saurait entacher cet implacable sentiment de justesse de leur acte. Désormais, seul importait que l’un d’entre eux parvienne jusqu’en terrain sûr en possession de l’artefact.

Il renforça d’autant l’aura de dévotion qu’il maintenait pour soutenir ses compagnons d’armes, puisant davantage dans le silence de son âme. La vision des murailles naines qui se devinaient à présent entre les fumerolles sembla leur donner un regain de vigueur et ils coururent plus vite encore vers leur chance de salut, frappèrent avec plus d’ardeur encore les démons qui se pressaient à leurs trousses.

Mais un autre guerrier fut happé par une multitude de crocs et griffes, un autre encore tomba sous le tranchant d’une lourde lame, et les quatre survivants se retrouvèrent finalement encerclés, en large sous-nombre malgré les démons brûlés et repoussés tout au long de leur fuite. Des gangrechiens s’élançaient déjà, galvanisés par les cris et injonctions d’une shivarra, tandis que se profilaient les silhouettes de cinq gardes de terreur fondant sur eux.

Tout espoir réduit à néant, il faisait face à ses ennemis de toujours, irradiant d’un calme imperturbable et d’une haine froide communicative. Coup après coup, il supportait stoïquement chaque assaut, chaque blessure infligée à ses compagnons, puisant dans ses ressources pour tâcher de les protéger tous, le plus longtemps possible, assez longtemps pour que le tumulte et la lueur du combat parviennent jusqu’au fort nains et que des renforts soient envoyés. Que l’Alliance récupère le cristal avant que les démons puissent l’arracher à leurs cadavres, telle était désormais son unique préoccupation, la seule chose qui empêcherait leur sacrifice d’être vain.

Chacun des siens tombait en entraînant dix démons avec lui, mais chaque chute puisait un peu plus dans ses ressources. Lorsque le dernier de ses hommes s’écroula, l’abdomen fendu de l’aine au sternum, ses forces faiblirent un instant et sa protection déclina suffisamment pour être percée par la pointe d’une des lames de la shivarra, qui mordit cruellement sa chair.

Ainsi, tout devait finir là. La haine glacée devint fureur vengeresse et il trancha de son sabre, brûla de sa Lumière, combattit jusqu’à finir acculé, privé du bouclier saint qu’il avait pu si longtemps maintenir, marqué de multiples blessures, sa volonté seule encore intacte. Il sentait déjà les ténèbres benfaitrices de l’au-delà l’accueillir à bras ouverts derrière les figures grimaçantes des servants de Sargeras... Et c’est alors que l’impensable se produisit.

Par-dessus la puanteur de la felmagie, il sentit soudain une autre force, un changement invisible et subtil, pernicieux et destructeur, chargé de haine et de dégoût, de désir de faire souffrir et d’anéantir. Cette nouvelle présence n’était pourtant pas dirigée vers lui, mais l’entourait au contraire, s’affermissant pour se déverser sur les créatures démoniaques en un halo sombre qu’il reconnut soudain comme étant le parfait contraire de tout ce qu’il avait jamais pu brandir contre ses adversaires. Pourtant, les démons restant semblaient y être sensibles et reculaient, frappés par l’attaque imprévisible et, passé l’instant de surprise et d’incompréhension, il profita de ce répit pour reprendre ses assauts avec un désir de vaincre renouvelé.

La Lumière argenté du demi-elfe se joignit alors aux effluves sombres de son allié providentiel, l’une réduisant la chair démoniaque en cendres tandis que les autres ravageaient les esprits. Cette alliance improbable sonna la fin des servants de la Légion, et dans un ultime rayonnement, le dernier des gardes de terreur s’évanouit. Il se retrouva seul parmi les cadavres, son poing gauche serré et soudé par le sang à l’étui du cristal, relevant les yeux vers la silhouette qui s’avançait alors à sa gauche.

La silhouette de son mystérieux sauveur... Celle d’une jeune femme d’une vingtaine d’années qui lui souriait poliment.

_________________
"Remember, they say, the darkest of all hours is the hour before day".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des ténèbres vient la lumière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deck Lumière et Tenebre
» [Software] Jeux Bonus d'après BIONICLE 1, le Mask de Lumière. (y compris un test de "Toa" )
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Prologue.
» [Moc] Le Porteur du Plastron de Lumière, le Guerrier Dragon
» [Blog] BIONICLE 2 La fin de la lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Talandra :: A BORD DU TALANDRA :: Le Pont du Talandra :: [Biographies]-
Sauter vers: