Forum de la guilde RP Le Talandra, Navire marchand des mers d'Azeroth, sur le serveur Kirin Tor du MMORPG World of Wacraft.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre du Comte de Valmon

Aller en bas 
AuteurMessage
Comte Valéry de Venbois

avatar

Messages : 1
Localisation : Hurlevent

MessageSujet: Lettre du Comte de Valmon   Ven 31 Jan - 4:43

Un courrier est déposé tôt le matin à la Capitainerie de Hurlevent, à l'ordre du capitaine du Talandra. L'écriture est soignée, dévoilant la nature éduquée de son auteur. 


Citation :

A Dame Runetouch, capitaine du Talandra,




Je suis le Comte Valéry de Valmon, un passionné d'histoire et d'archéologie, et auteur de la thèse "La Chute de l'Empire Gurubashi". Comme vous vous en doutez, je suis particulièrement intéressé, et c'est peu dire, par la culture, la mythologie et le passé des peuples trolls. C'est précisément à ce sujet que j'aimerai m'entretenir avec vous, mais laissez moi tout d'abord vous expliquez les raisons qui m'ont poussé à m'adresser à vous.


Il y a de cela douze ans, une équipe de chercheurs et d'explorateurs dont j'avais l'honneur de faire partie et menée par le Comte de Blancpenoy -un éminent trollogiste- mis à jour un pan de mur, seul vestige d'une cité antique et disparue au fin fond de la jungle de Strangleronce, près des contreforts sud. Ce morceau de ruine ensevelit par les lianes et le lichen devait révéler un trésor : une longue frise sculptée il y a plusieurs siècles ou peut-être même mille ans, par les zandalari eux-même, à l'époque de la fondation des Empires Trolls. Vous imagez que pour des savants de notre sorte, l'excitation était grande. Mais ce simple mur devait nous offrir beaucoup plus. La frise racontait en réalité la légende de Zak'matah le Sauveur, l'une des plus anciennes légendes trolles connues à ce jour. Zak'matah dirigeait les tribus des jungles à leur arrivée dans la vallée de Strangleronce, avant l'édification de l'empire Gurubashi. Déjà, les trolls se battaient contre les insectoïdes Aqir. Leurs essaims fourmillants de milliers d'êtres de chitine et de mandibules essayaient de dévorer le Monde, mû par quelque voix mystérieuse et sombre. Zak'matah fût, d'après la légende, celui qui parvint à unir les tribus et à les organiser pour lutter contre les attaques dévastatrices des Aqir qui voulaient dévorer la jungle. Mais les Aqir étaient trop nombreux et trop puissants et les trolls des jungles mourraient par milliers dans le désespoir. Voyant cela, Zak'matah s'en fut dans les profondeurs de la jungle, seul et nu, promettant de revenir après une lune pour sauver son peuple. Les tribus l'implorèrent de rester, mais il resta sourd à leurs appels et s'enfonça dans la jungle. On dit que les Loas vinrent à lui pendant sa méditation pour lui apporter sagesse, force et agilité. On dit même que Shirvallah, le féroce chasseur, loa protecteur des braves et des guerriers, lui offrit une arme. Cette arme s'appelait Vul'Nok, le destructeur d'essaim. Une épée forgée d'une pierre noire et brillante, froide et mortelle. Après une lune, comme il l'avait promis, Zak'matah sorti de la jungle, nu et sans peintures, avec Vul'nok entre les mains. ll trouva son peuple décimé, ses villages rasés par les Aqir grouillants. Animé par la colère vengeresse et la bénédiction des Loas, le Sauveur s'en fût chasser les insectes, seul. Vul'nok les annéantissait par centaines, milliers, millions. Les insectoïdes furent repoussés de la jungle et au fil des saisons, Zak'matah continuait sa lutte sans merci, jusqu'à repousser l'envahisseur grouillant jusqu'aux déserts de l'Ouest, au loin. Sa tâche accomplie, Zak'matah revint de sa guerre et réuni ce qu'il restait de son peuple. Ensemble, ils bâtirent un empire. L'empire Gurubashi, qui devait survivre aux millénaires et dont Zak'matah le Sauveur, aimé et bénit des Loas, fût le premier empereur. 


Ceci n'est rien d'autre qu'une vieille légende, et nous serons volontiers d'accords pour affirmer qu'un guerrier seul, aussi puissants soient-ils lui et son épée, n'aurait jamais pu repousser seul les essaims dévorants des Aqir. Cependant, vous conviendrez également que la découverte d'une telle épopée nous intéressa au plus haut point, d'autant plus que la frise sculptée ne nous disait ni comment Zak'matah avait terminé sa vie, ni où il était enterré. Vous imaginez sans difficultés la richesse qu'une telle sépulture peut contenir, historiquement et archéologiquement parlant. Le Comte de Blancpenoy et moi même mordirent à l'hameçon. Quelques semaines après notre découverte, nous planifiions déjà une nouvelle expédition destinée à localiser le tombeau du premier empereur. Le temps de rencontrer nos collègues savants, de parler de notre découverte et de lever des fonds, et nous étions déjà repartis. Nous nous enfoncions à nouveau dans la jungle avec une dizaine de gardes et des guides, des porteurs et des mulets. Les premières semaines se passèrent bien : nous progressions de site de fouilles à site de fouilles, nous arrêtant parfois plusieurs jours pour déceler des indices et des vestiges dans la végétation impénétrable. C'était sans compter sur les tribus d'ogres qui vivent dans les profondeurs au sud de la jungle. Notre expédition fût prise en chasse et ravagée. Blessé par un coup de massue, je me suis abrité derrière un tronc, la Lumière me pardonne. Les autres membres de l'expédition, y comprit le Comte de Blancpenoy, furent tués ou emmenés pendus à des perches pour servir de repas. Le résultat de nos recherches était anéantis, le rêve de découvrir le tombeau de Zak'matah s'envolait au loin et je sombrais moi même dans le désespoir et l'inconscience.


Quelle ne fût pas ma surprise de me réveiller dans un village troll ! Perché dans les arbres. Je vous épargnerais les détails, mais il s'avéra que je fus recueilli et soigné par une tribu dont nous, savants, ignorions encore l'existence. Pacifiques, ils ne se nourrissaient que de fruits et de plantes et vivaient loin dans les frondaisons, dans des villages perchés. Ils honoraient Fat'uha, la Loa des fleurs, de la nature bienfaisante et de la pluie nourricière. Je restai parmi eux pendant plusieurs semaines, me remettant de mes blessures, apprenant petit à petit leur langage et leurs coutumes. Vous imaginez quelle était mon excitation ! Moi, savant amoureux de la culture trolle, en train de vivre avec eux ! C'était unique. Quand je fus remis cependant, ils me firent comprendre qu'il était temps et me ramenèrent à la civilisation, me laissant devant l'entrée de Baie-du-Butin avant de disparaître dans la végétation. Je revins à Hurlevent et les années passèrent. Je devins professeur d'histoire, spécialisé en trollogie, comme vous vous en doutez et eut l'occasion de continuer certaines de mes fouilles à travers le monde. Mais l'envie de découvrir le tombeau de Zak'matah continuait de me torturer la nuit, bien vite réprimée par la peur que m'inspirait désormais ce nom, depuis le massacre de l'expédition de De Blancpenoy. 


Cependant, le nom du Talandra vint à mes oreilles quelque semaines de cela. Un ami de l'Amicale des Trollogistes me fît par de vos aventures et de la nature aventurière de votre équipage. J'y vis de suite l'occasion de faire face à mes vieux démons et de me remettre à la recherche du tombeau perdu de Zak'matah, et par là même de vous proposer une belle chasse au trésor. Je donc pris mon courage à deux mains pour vous écrire cette lettre, et vous l'envoya. J'espère que cette proposition vous intéresse. Si c'est le cas, il serai pour moi un honneur de vous recevoir au manoir De Valmon.  


Au plaisir de pouvoir en discuter plus avant avec vous,
Comte Valéry de Valmon 
*sceau de la famille De Valmon*

_________________
L'aventure !


Dernière édition par Comte Valéry de Venbois le Ven 31 Jan - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémyce Greenhall
Sous-officier
Sous-officier
avatar

Messages : 361

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: Re: Lettre du Comte de Valmon   Ven 31 Jan - 5:19

-En cours d'examen-

_________________
Mur de la gloire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shylzouille
Responsable des Enquêtes
Responsable des Enquêtes
avatar

Messages : 730

MessageSujet: Re: Lettre du Comte de Valmon   Ven 31 Jan - 19:25

* La rouquine vit la lettre, jeta un coup d’œil et esquissa un sourire puis disparut le travail l'appelant.*

_________________
[22:55:55] [Ridji la "Moustache"] dit : S'il vous plait, je serais appréciable.
[13:52:30] [Guilde] [ Nòlmë Salossë] : Ce soir je me fais refaire le fessier par l'ingénieur boite noire Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivalia Runetouch
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 131

Feuille de personnage
Classe: Démoniste
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: Re: Lettre du Comte de Valmon   Lun 3 Fév - 20:10


Citation :
Bastion de Pennelune, le 3ème jour du 2ème mois de l'an 34
Citation :



Comte,


En premier lieu, sachez que nous vous félicitons pour votre bon goût et votre sagesse pour ce qui est du choix de vos chasseurs de trésor. Nous vous remercions également de vous tourner vers nous pour la résolution de cette affaire qui, nous n'en doutons pas, doit occuper une place particulière dans votre cœur et dans votre esprit.


Les affaires trolles ne nous sont pas inconnues, et des ruines mogu de Pandarie jusqu'aux temples drakkari du Norfendre nous avons eu l'occasion d'étudier les différentes civilisations et cultures laissées par cette espèce primale. En nous ayant à nos côtés, sachez donc que vous aurez à vos côtés une expérience certaine de la matière et un professionnalisme ayant déjà su déjouer des périls anciens.

Nous sommes donc plus qu'intéressés par cette affaire, et nous tenons à votre entière disposition pour ce qui est de définir une date qui nous permettrait de nous rencontrer et de pouvoir discuter plus amplement et plus en détails de la mission que vous nous proposez. N'ayez crainte pour ce qui est des trajets, nos services d'incantateurs nous permettent des déplacements rapides dans tout l'Azeroth : choisissez donc sans crainte la date qui vous conviendra le mieux.

De la même manière, nous restons à votre entière disposition pour tout renseignement supplémentaire ou toute demande ultérieure.

Au plaisir de pouvoir vous rencontrer dans les plus brefs délais,

Que la Lumière vous garde,


Ivalia S. Runetouch, 
Capitaine du Talandra,
Au nom du corps des officiers du Talandra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre du Comte de Valmon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre du Comte de Valmon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comte Arnaud de La Caisse!
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand
» [CDA#1 WHB] L'ost du Graal du Comte Godefroy de Boissambre
» Lettre à HIRO HITO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Talandra :: A TERRE :: La Capitainerie-
Sauter vers: