Forum de la guilde RP Le Talandra, Navire marchand des mers d'Azeroth, sur le serveur Kirin Tor du MMORPG World of Wacraft.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De la quète du Sacrevent

Aller en bas 
AuteurMessage
Khrystenn de Noblelame



Messages : 2

MessageSujet: De la quète du Sacrevent   Dim 2 Sep - 18:09

HRP : Voilà, salut tout le monde ! Tout d'abord, toutes mes excuses pour mon absence sur WoW ces derniers jours, j'ai eu des problèmes de connexions internet qui ne me permettaient pas d'y accéder. Mais c'est maintenant résolu. Aussi, la réunion n'ayant pas pu avoir lieu, je poste ici tout les documents qui auraient du y être présentés, pour que l'équipage du Talandra puisse décider de la marche à suivre.
Voilou !
Citation :

Au membre du bâtiment "le Talandra",

Le Salut !

Je me trouve actuellement en Hurlevent et suite à divers imprévus climatiques, je n'ai pas pu honorer mes engagements en ce qui concerne la réunion. Aussi, par le biais de cette missive qui, j'espère, vous parviendra en bonne et due forme, je vous fais part de tout ce qui est à savoir concernant cette quête.

Je serais bien entendu présente pour le départ, qui n'est en rien repoussé.

J'attends vos réflexions avec une certaine impatience. Puisse les vents vous être favorables !

Comtesse Khrystenn de Noblelame

Sont joints avec la missive les documents suivants, annotés de la façon suivante :

Citation :
Deux options s'offrent à nous : Soit nous partons en quête du Comte de Noblelame, mon père, qui se terre quelque part en Hautebrande, soit nous nous mettons en chasse directement en Gilnéas pour aller vérifier à Sacrevent.

En ce qui concerne la seconde option, voici mes conclusions.



Pour nous introduire en Gilnéas, la voie de terre n'offre que l'option de la porte du Mur. Infranchissable, car la région tout entière est tenue par les Réprouvés. En second lieu, et le plus probable serait ce cas ci, la voie de mer. Je déconseille très fortement l'accostage par l'Ouest et le Sud Ouest à cause des hauts fonds et des récifs. D'autant que si nous passions ceux la, nous nous retrouverions face à des falaises d'une centaine de mètres.
Le Nord Est est a oublier également, car nous serions dans le territoire de la Horde. Reste le Sud Est, mais il s'agit des anciennes terres recouvertes par les inondations du Cataclysme. Les cartes maritimes sont inexistantes et il existe de grandes chances de rencontrer des hauts fonds. Mais cela reste la meilleure option et nous serions prêt de Sacrevent.
Je n'ose proposer Quilleport, car la ville est sous le joug constant de batailles âpres pour s'en emparer.

La seconde option est de nous mettre en chasse des réfugiés sous la domination de mon père et de mon frère. D'après les renseignements que je réunis depuis un certain temps déjà, ils n'ont jamais dépassés les frontières d'Alterac. Ils se déplacent dans les zones accueillant du gibier et une certaine couverture, comme Hautebrande ou la périphérie du mur de Thoradin. A partir de là, nous avons plusieurs possibilités :



Si nous passons par Hautebrande, le choix le plus simple serait d'accoster à l'île de la Purification, encore tenue par l'Alliance aux dernières nouvelles. De là, nous traverserions le bras de mer pour nous introduire dans les terres, en évitant les bastions Réprouvés de la région. La zone rayée sur la carte est la plus susceptible d'accueillir les réfugiés. Mais celle ci est vaste et il nous faudra du temps pour la quadriller.



L'autre choix réside en débuter les recherches en Arathi. Il s'agirait alors d'accoster à la Crique de Faldir et de là, s'aventurer dans la région Nord Est d'Arathi où les réfugiés ont déjà été vus plusieurs fois.

Quel que soit le choix que nous prendrons, il devra être lourdement pesé. En ce qui me concerne, je pencherais plus vers un voyage en Gilnéas. Les réfugiés risquent de se trouver dans une zone très éloignée de notre point d'accostage et nous pourrions mettre des semaines, sinon des mois à les trouver. Cependant, le repérage du Sacrevent au Fort du même nom signifie une investigation de ce fort. Ou bien d'avoir une grande chance et de trouver quelqu'un qui soit au fait de sa présence ou non. Dans le cas des réfugiés, la confirmation de la présence ou de l'absence de la lame serait déjà bien plus simple. A condition de les trouver, mais nous en revenons au même débat.

Le choix dépends des officiers du Talandra. La décision vous est laissée, s'agissant de fait de votre navire. Je vous fais parvenir les quelques autres documents pour vous aider à peser dans votre décision.

Citation :
Comte Aliden de Noblelame


Le Comte Aliden de Noblelame est né une dizaine d'année avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres. Descendant de la famille des de Noblelame, ancienne lignée de l'aristocratie gilnéenne, il a pris le titre de Comte lors de sa vingt et unième année, à la mort de feu Meteras de Noblelame, mon grand père. Fils unique, il a grandit dans l'ombre de son père, alors général reconnu. Formé par les meilleurs maitres d'armes et les plus brillants tacticiens d'alors, dont mon grand père, il a naturellement suivi le chemin de son père pour faire carrière dans l'armée et a longtemps compté comme l'un des généraux de l'Etat Major. Il se rangea du côté de Genn Grisetête lors de la Rébellion du Lord Crowley. Il fut l'instigateur de nombreuses batailles remportées par les royaliste, dont celle qui vit la capture du Lord renégat.
C'est un homme d'une grande intelligence et d'un brillant sens tactique. Il n'est pas à sous estimer, car il sait se battre et s'entourer. Il a un don pour juger les gens, leur qualités, comme leurs défauts. Aussi doit il trouver un grand intérêt à prendre la tête de tout ces réfugiés et brigands. Quel est il, je ne le sais. Mais actuellement, il est déclaré traitre à la Couronne de Gilnéas, perdant de fait le titre de Comte de Comté de l'Aube. De ses trois fils, seul a survécu le cadet, Melliort et logique prétendant au titre. Pour autant, celui ci s'étant parjuré avec son père, il ne peut prétendre au Comté et aussi le titre m'échu t-il, dernière survivante des de Noblelame.
Il a longuement porté la lame du Sacrevent, inextricablement liée à notre famille depuis la dynastie des Sacrelame, nos ancêtres qui changèrent leur nom en de Noblelame avec leur accession à l'aristocratie. A partir de cet instant, le Sacrevent fut lié au titre de Comte du Comté de l'Aube et la famille quitta l'ancienne demeure du Fort du Sacrevent, de la petite ville du même nom pour s'installer à Comté de l'Aube. Pour autant, la lame était toujours conservée au Fort.
Cependant, de récentes rumeurs ont rapporté que mon père, pour une raison que je ne m'explique pas, aurait laissé l'épée au sein du Fort. D'où ces deux choix s'offrant à nous.

L'Epée du Sacrevent

Je ne sais que peu de choses de la Lame du Sacrevent, si ce n'est qu'elle fait partie de ma famille depuis la seconde Dynastie. A l'origine, nous, les de Noblelame, sommes issus de la famille royale, d'un cousin du Roy de l'époque. Hector Grisetête, alors second sur la liste de succession, du faire face à la haine de son frère qui par des machinations dans le but de s'emparer du trône monta tout un complot à son encontre et le fit bannir du Royaume pour haute trahison. L'ironie du sort voulu que ce ne soit même pas son frère, mais leur cousin et héritier légitime qui eut la couronne. Hector changea de nom et devint Hector Griselame, chevalier en exil à l'ancienne Strom, nouvellement rebaptisée Stromgarde. La famille produit des chevaliers reconnus dans leur terres d'exil, jusqu'à Almonas Griselame, qui fit forger l'épée du Sacrevent. Il changea alors son nom en Sacrelame.
Je n'ai jamais vu le Sacrevent de mes yeux, fait étrange j'en conviens, mais mon père me tint toujours à l'héritage du leg de notre lignée. Il ne me considérait à peine comme la raclure de sous ses bottes, m'accordant le minimum d'attention pour éviter les scandales de la cour. De ce que j'ai su, il porta souvent le Sacrevent aussi je me demande si les rumeurs faisant état de son abandon de l'épée sont avérées. Qui sait ?
Le reste n'est issu que de rumeurs et de passages fantasmagoriques issus d'obscurs ouvrages des bibliothèques d'Hurlevent, bien pauvre en ce qui concerne les lointains royaumes du Nord. Il est fort à parier que nous trouverions plus de renseignements en Gilnéas.
De ce que j'ai pu glaner, l'épée serait forgée dans un métal très pur, de facture naine. Elle posséderait une grande gemme dans sa garde et serait investie de plusieurs enchantements dont la nature demeure mystérieuse. Je continue mes recherches à son sujet, mais je n'ai pas grand espoir d'en trouver plus avant notre expédition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyaell
Seconde - Officier
Seconde - Officier
avatar

Messages : 640

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: Re: De la quète du Sacrevent   Mer 5 Sep - 15:36

Après discussions, le Talandra partira donc jeudi à l'aube pour Gilnéas afin de vérifier si la Lame est présente à Sacrevent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khrystenn de Noblelame



Messages : 2

MessageSujet: Re: De la quète du Sacrevent   Mer 12 Sep - 7:12

HRP : Voilà, après moult et moult retards, je poste ici le système de rand que j'utilise lors de mes events !

Citation :

Les rands s’effectuent en /rand 100, au tour par tour PJ-Ennemis. Seuls les PJs tirent des /rand, les ennemis PNJs n’en tirent pas. Le résultat de l’action est alors déterminé uniquement par le rand du joueur. Un seul /rand 100 par tour et par joueur.

Si le joueur est touché, il tire un /rand 7, et le chiffre obtenu donnera l’emplacement de la blessure (voir ci dessus). La modification du rand selon les gravités de blessures est laissée à la convenance du joueur mais les MJs se réservent le droit d’intervenir s’ils estiment que cela n’est pas conforme.

Si le rand /100 donne 1, il s’agit d’un échec critique. Dans le cas contraire, un 100 est un coup critique. Plusieurs cas de figures :

Le PJ attaque lors du rand :
- Il tire un 1 : Le PJ échoue son attaque et subit une riposte qui réussit d’office. La blessure alors reçue est de gravité moyenne.
- Il tire un 100 : Le PJ réussit une attaque critique ! S’il s’agit d’un ennemi nécessitant plusieurs attaques, il en porte une seconde derrière qui réussit d’office. S’il attaque un ennemi ne nécessitant qu’une seule touche pour être vaincu, alors le PJ peut attaquer une nouvelle cible directement, mais il retire un /rand 100.

Le PJ défend lors du rand :
- Il tire un 1 : Le PJ échoue lamentablement et subit une blessure très grave. Selon l’état de l’avatar à ce moment, il peut s’agir d’un OS (décision du MJ).
- Il tire un 100 : Le PJ défend avec brio et gagne une riposte qu’il portera et réussira d’office contre son agresseur.

Selon le type de PNJ, le /rand du PJ devra atteindre un certain niveau pour aboutir. Si le joueur attaque et qu’il réussit, le PNJ subit une touche. S’il échoue, l’ennemi défend et ne subit rien. Si le joueur défend et qu’il réussit, il ne subit rien. Mais s’il rate, il subit une blessure dont la gravité dépendra de la valeur de son rand : plus elle est proche de 1, plus la blessure est grave (laissée à l’appréciation du joueur globalement, voir plus haut pour la détermination de touche des blessures)

Les PNJs sont classés en trois niveaux de difficulté :
Mobs communs : Nécessite une seule touche pour être vaincu. Difficulté : rand ≥ 40.
Mini boss : Nécessite trois touches pour être vaincu. Difficulté : rand ≥ 60
Boss : Nécessite cinq touches pour être vaincu. Difficulté : rand ≥ 75
Selon les events, ces difficultés sont susceptibles de varier pour des personnages particuliers.

Un point de destin par joueur et par event sera disponible. Celui-ci permettra de relancer un rand déjà effectué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shylzouille
Responsable des Enquêtes
Responsable des Enquêtes
avatar

Messages : 730

MessageSujet: Re: De la quète du Sacrevent   Mer 12 Sep - 10:09

Khrystenn de Noblelame a écrit:


Le PJ défend lors du rand :
- Il tire un 1 : Le PJ échoue lamentablement et subit une blessure très grave. Selon l’état de l’avatar à ce moment, il peut s’agir d’un OS (décision du MJ).



Remue pas le couteau dans la plaie Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyaell
Seconde - Officier
Seconde - Officier
avatar

Messages : 640

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Sexe: Femme
Peuple: Humain

MessageSujet: Re: De la quète du Sacrevent   Sam 15 Sep - 20:29

La mission suivante allait être rediscutée au vu des maigres résultats précédents avec la Comtesse.

(Dès qu'on arrive a tous s'attraper sur le jeu. Ça risque d'être encore difficile en début de semaine, donc à voir par la suite)

_________________


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"vous avez un diplôme en psychologie ?"
"je pense que 8 années de WoW ça compte au moins comme un Master"
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la quète du Sacrevent   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la quète du Sacrevent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fek part en quète de l'ocre
» Problème quête panda
» Les Quêtes
» quète ocre liber
» Quête d'alignement Bonta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Talandra :: A TERRE :: La Capitainerie-
Sauter vers: